Le Gabon a décidé d’économiser 70 milliards de francs CFA par an. Une vaste politique d’austérité est en cours. Un plan draconien va redistribuer les cartes et les plans de carrière des fonctionnaires et des agents publics.

c’est le président Ali Bongo lui même qui les qualifie ainsi : “Ces mesures sont historiques ! Des mesures afin de réduire le train de vie d’un Etat asphyxié !”

La baisse des salaires des fonctionnaires, le gel des embauches dans certains secteurs ont été annoncées par la présidence gabonaise, tout comme la réduction du personnel au sein même des plus hautes sphères de l’Etat.

Le Gabon a décidé une baisse de 40% du nombre de fonctionnaires de la présidence de la République.

“La présidence de la République, en tant que première institution du pays, se doit de faire preuve d’exemplarité et indiquer le chemin à suivre par le reste de l’administration”, indique un communiqué du gouvernement.




Le ministre gabonais du Budget et des Comptes publics, Jean-Fidèle Otandault a affirmé que la mise en œuvre des mesures d’austérités annoncées devrait permettre de réaliser une économie d’environ 140 milliards de f c fa sur l’exercice budgétaire 2018.

Selon lui, ces mesures de redressement des finances publiques sont le résultat de la réduction des effectifs de la présidence de la République, de la taille du gouvernement d’au moins 25%, de la baisse des effectifs des cabinets ministériels qui passeront de 24 personnes à 16 personnes entraînant une réduction des effectifs équivalent à 336 personnes dans ces cabinets, ainsi que de la suppression des postes de 2ème adjoint dans toute l’administration (secrétaire général adjoint 2, directeur de cabinet adjoint 2 et directeur général adjoint 2).

M. Otandault a poursuivi en indiquant que le gouvernement est allé plus loin en prenant des mesures audacieuses, notamment la décote sur les hauts salaires de la fonction publique, la radiation des agents en abandon de poste ou de maladie longue durée.

Pour lui, toutes les niches pouvant apporter une économie substantielle au budget de l’Etat ne seront pas épargnées.

“Nous allons interdire l’achat de véhicules haut de gamme, les voyages en première classe ou en classe affaires pour les fonctionnaires et réduire de 25% les montants consacrés aux frais de mission”

Les économies réalisées permettront de soutenir l’investissement et de préserver les acquis sociaux. Le Gouvernement portera l’accent sur le désendettement et l’investissement dans les projets prioritaires concernant la route, l’énergie, l’éducation, la santé, l’amélioration du cadre des affaires, l’employabilité des jeunes, la formation professionnelle.

Noulive




Write a Comment

  • (will not be published)