Jul
12
2017

Klaus Eberwein, ancien DG du FAES sous Martelly s’est Suicidé selon Miami Herald




L’ancien directeur général du Fonds d’assistance économique et social (FAES), Klaus Eberwein a été retrouvé mort ce matin dans un hôtel de Miami, il s’agirait d’un suicide selon Miami Herald. il s’est tiré une balle a la tète.

Klaus Eberwein a dirigé le FAES (marqué par des gabegies administratives) pendant environ trois ans (mai 2012- février 2015) sous la présidence de Michel Martelly

Noulive




Jul
12
2017

Brésil : l’ancien président Lula condamné à neuf ans et demi de prison pour corruption




Coup dur pour Lula. L’ancien président brésilien a été condamné à neuf ans et six mois de prison pour corruption et blanchiment d’argent, a annoncé mercredi le tribunal de Curitiba, dans le sud du pays. Luiz Inacio Lula da Silva a été laissé en liberté, selon la décision du juge Sergio Moro que s’est procurée l’AFP.

l’icône de la gauche latino-américaine, qui a présidé le Brésil de 2003 à 2010, a fait appel de sa condamnation et restera en liberté jusqu’à son procès en appel. « Nous faisons appel et prouverons son innocence devant toutes les cours impartiales, y compris aux Nations unies », a déclaré un de ses avocats.

Le magistrat l’a reconnu coupable d’avoir bénéficié de largesses à hauteur de 3,7 millions de réais (1,06 million d’euros) de la part d’OAS, une société de BTP. Il aurait reçu un triplex dans la station balnéaire de Guaruja, en remerciement de son intervention pour l’attribution de contrats avec la compagnie pétrolière publique Petrobras.
Noulive




Jul
12
2017

Etre généreux rend votre cerveau heureux Selon une nouvelle étude




Pour la première fois, une expérience confirme par imagerie cérébrale que la générosité et le sentiment de bonheur sont bien associés dans le cerveau

Être généreux accroît la sensation de bien-être, selon une étude publiée mardi dans la revue “Nature”.

Donner active des zones du cerveau liées à la sensation de bonheur, montre une étude publiée mardi, qui suggère que ce mécanisme pourrait expliquer les actes de générosité.

Les cerveaux des participants observés par IRM. L’équipe de six chercheurs a conduit une expérimentation à l’université de Zürich, en Suisse, dans laquelle ils ont annoncé à 50 personnes qu’elles allaient recevoir 25 francs suisses (environ 23 euros) par semaine, pendant quatre semaines. À la moitié des participants, les chercheurs ont dit que cet argent était pour eux, tandis qu’à l’autre moitié, ils ont dit que cette somme devait être dépensée au profit d’autres personnes. Dans les deux cas, les participants ont été invités à écrire comment ils pensaient dépenser l’argent. Leur “niveau subjectif de bonheur” a été évalué par un questionnaire, puis ils ont répondu à des questions alors que leur cerveau était observé par IRM (accepteraient-ils de donner telle ou telle somme à une personne donnée ?).

Résultat : le groupe qui s’était engagé à donner l’argent déclarait un niveau de bonheur supérieur à l’autre groupe, alors même que le don n’avait pas été effectué en réalité, selon l’étude publiée dans la revue Nature. Les participants du premier groupe se sont aussi montrés plus généreux dans l’exercice de questions sous IRM et leur activité cérébrale était plus intense dans la zone du cerveau liée à la sensation de bien-être et de bonheur, ajoutent les auteurs, issus de l’université de Lübeck, en Allemagne, de la Feinberg School of Medicine de Chicago et de l’université de Zürich.

Plusieurs hypothèses ont été avancées pour expliquer ce qui peut amener un être humain à sacrifier ses propres ressources au profit d’autres personnes, un comportement irrationnel du point de vue de la théorie économique classique. Certains théoriciens ont avancé le fait que le don augmente le prestige du donateur au sein de son groupe, ou encore qu’il améliore la cohésion et la coopération, éléments essentiels à la survie. D’autres ont suggéré que l’on donne parce qu’on attend quelque chose en retour.




Cette idée va à l’encontre de la pensée dominante en économie, selon laquelle tout comportement généreux représente un coût pour l’individu – il dépense ses ressources pour les autres – alors que la poursuite du bonheur est considérée comme la recherche d’un gain. «Pourtant, beaucoup de travaux en psychologie montrent les liens entre générosité et bonheur. Ainsi, en 2010, une enquête menée dans 136 pays, avec une moyenne de plus de 1300 personnes par pays, a identifié une corrélation positive entre le don et le bien-être dans 122 pays», explique Jacques Lecomte, chercheur en psychologie, et auteur d’un essai sur le sujet, Bonté humaine: altruisme, empathie, générosité (Odile Jacob, 2002).

pour la première fois, un travail d’une équipe internationale de neurobiologistes des Universités de Lübeck (Allemagne), Chicago et Zurich démontre que la relation entre générosité et sensation de bonheur s’observe aussi dans le cerveau. Les études en neuro-imagerie avaient jusqu’à présent étudié séparément chaque phénomène.

“Dans la vie quotidienne, les gens sous-estiment ce lien”. “Notre étude apporte des preuves comportementales et neurologiques en faveur d’un lien entre générosité et bonheur”, affirment les auteurs. Un résultat qui pourrait avoir des implications, alors que “dans la vie quotidienne, les gens sous-estiment le lien entre générosité et bonheur et exagèrent les bénéfices de la consommation”, ajoutent-ils.




Jul
12
2017

7.2 milliards de gourdes pour le parlement dans le nouveau budget national





Kesner Pharel P.D.G. du Group Croissance avait fait remarquer il y a environ deux mois que dans ce secteur (politique), le Parlement est l’une des institutions les mieux loties. Ainsi, explique-t-il, pas moins de 7.2 milliards de gourdes seront allouées aux officiels du Bicentenaire durant l’exercice 2017-2018. Cela dit, le montant alloué aux législateurs subit une augmentation de 75%, en comparaison aux 3.8 milliards de gourdes qui leur étaient allouées au cours de l’exercice précédent. « On ignore si on fait des investissements au niveau de ce pouvoir (…) C’est l’un des plus grands bénéficiaires du budget », a-t-il souligné.

regardez la vidéo




Jul
11
2017

Le sénat demande au gouvernement de prendre des mesures urgentes afin de résoudre ce problème mettant face a face les ouvriers et les patrons




sur la Proposition du sénateur Antonio Cheramy, appuyé par les sénateurs Evalliere Bauplan , Nenel Cassy, Youri Latortue, Ricard Pierre , Denis Cadeau, Dieudonne Etienne , Jean Marie Salomon , Dieuple Cherubin, Jean Renel senatus, Le sénat de la république demande au chef de L’état de surseoir a la publication du rapport présenté par le conseil supérieur des salaires fixant, le salaire minium des ouvriers avec un ajustement de 35 gourdes .

Le sénat demande au gouvernement de prendre des mesures urgentes afin de résoudre ce problème mettant face a face les ouvriers et les patrons.