Jul
08
2017

LA DIRECTION DE LA PROTECTION CIVILE REDOUTE DES INONDATIONS POUR CE WEEK-END ET APPELLE À LA PRUDENCE




NOTE DE PRESSE

LA DIRECTION DE LA PROTECTION CIVILE REDOUTE DES INONDATIONS POUR CE WEEK-END ET APPELLE À LA PRUDENCE

Port-au-Prince, le 7 juillet 2017.- La Direction de la Protection civile du Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales, initie la mobilisation de ses structures à travers le pays en raison des précipitations prévues pour ce week-end. Elle appelle à la prudence la population des zones à hauts risques d’inondation, de glissement de terrain et d’éboulement.

L’Unité hydrométéorologique nationale a annoncé vendredi que des averses localement orageuses, sont attendues au passage d’une onde tropicale dans la soirée du samedi 8 et le dimanche 9 juillet dans la matinée. Plusieurs départements, tels que le Nord, le Nord-Est, le Bas-Artibonite, la région centrale de la Presqu’île du Sud et les régions du massif de la Hotte, devraient recevoir des précipitations au-dessus de la normale. Des inondations localisées sont également possibles dans la partie occidentale de la Presqu’île du Sud et dans les Nippes.

Par conséquent, la direction de la Protection civile appelle les populations des zones à risques à rester prudentes et à appliquer scrupuleusement les consignes de sécurité en cas d’inondations, d’éboulements ou de glissements de terrain. Les citoyennes et les citoyens qui habitent près des ravines, des courants d’eau ou d’autres zones inondables, doivent prendre les dispositions en vue d’évacuer si les autorités en font la demandent ou si le niveau de l’eau les y obligerait.

FIN.-

Contact :

Bureau de Communication

Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales

infosmict@gmail.com




Jul
08
2017

Lettre au Sénateur Jean Marie Jr. Salomon_Le Président Jovenel Moïse ne peut être aucunement comparé à la grenouille qui veut se faire plus grosse que le bœuf




Brooklyn N.Y JULY 5, 2017

RÉFLEXIONS POLITIQUES HAÏTIENNES
Lettre au Sénateur Jean Marie Jr. Salomon,

En référence à l’interview accordée au journaliste Valéry Numa de Radio Vision 2000, ce matin du 5 Juillet 2017.

Mr. le Sénateur Salomon,
J’ai suivi avec grand intérêt vos prises de position concernant la Caravane de changement du Président de la République Mr. Jovenel Moïse à travers le pays.
Je me suis rendu compte que vous…Pardon, laissez -moi présenter mes félicitations au journaliste de cette émission, Mr. Valéry Numa pour son professionnalisme, pour avoir été très rationnel et très approprié tout au long de la présentation, chapeau! Il ne s’était pas laissé tourner en rond, dans ce “laviron’n dédée” de Jean Marie Jr. Salomon.
Sénateur Salomon, pour mémoire, je vous avais adressé une lettre de concert avec le Sénateur Jean Rénel Sénatus dâtant du 20 février 2016, alors que vous aviez essayer de tourner en dérision le projet de société de Mr. Jovenel Moise. (Réflexions Politiques Haïtiennes IV). Vous n’aviez pas compris la nouvelle mouvance du 21ème Haïtien.
Mon cher Sénateur Salomon, je me suis rendu compte que vous avez récidivé. D’entrée de jeu, vous aviez induit le public en erreur. De quelle sémantique vouliez vous parler, Mr. le professeur? Vous aviez insinué pour vous accommoder: “ La caravane passe” … suppléant à :” Le chien aboie et la caravane passe”, comme une pierre qui roule, n’est-ce pas, selon vous. Que faites vous du chien?
l’autre membre de la phrase, Mr. Salomon. Vous aviez dénaturé la fameuse expression et la pensée de l’auteur pour vous accommoder, en un fieffé opportuniste et un démagogue hors pair. En dissertation, on vous aurait flanqué zéro.
N’êtes-vous pas de mauvaise foi; alors que vous vouliez rendre potable votre sémantique : “Le peuple trépasse et la caravane passe”, votre dernier texte à la roulette russe, pourrait être le pire cabotinage. N’y allez pas, Cher Sénateur de la République, de grâce, je vous en prie car vous allez mal passer et finissez par vous rendre compte avec la technologie d’aujourd’hui que tous les chemins ne mènent plus à Rome; que personne ne vous a donné la sagesse du Roi Salomon et que vous n’êtes pas aussi Lysius Salomon Jeune.
La Caravane du changement de Jovenel Moïse, cet homme de vision, se dirige vers une destination, qui n’est autre que le Grand Sud après avoir laissé La Vallée de l’Artibonite, et vous devriez le savoir Sénateur Salomon, allons donc! “Qui voulez-vous tromper, pas moi, grâce à Dieu”.
Pardon Mr. Salomon, la Caravane ne porte pas à équivoque, comme vous l’aviez dit. Le Président voulait du changement sans bouleversement et c’est ce qu’il proposait au peuple Haïtien. Il lui a fallu de très peu de temps avant de réaliser qu’il avait gagné. Surpris par l’ampleur du succès, et il se laisse porter par le courant. Le Président Jovenel Moïse ne peut être aucunement comparé à la grenouille qui veut se faire plus grosse que le bœuf. Mr. le Sénateur, vous ne m’avez pas impressioné avec vos balivernes.-
L’expérience du feu Président Dumarsais Estimé est plus que révélatrice, face aux ignorances et aux fantasmes des démons du passé, la réalité s’est une nouvelle fois dévoilée. Après l’ouragan Mathieu, la crise a laissé des cicatrices profondes, et c’est l’ avènement de Jovenel Moïse au timon des affaires de l’État qui a sans doute permis l’émergence de la Caravane du changement.
Jovenel Moïse est à la hauteur des évènements de son époque. Ce fils de l’arrière- pays est juste au milieu de l’action, pour affronter les insultes dominicaines. Jovenel Moise défriche et sème la récolte. Il a mesuré les saisons, appris la vertu des pluies, et des rivières, l’intensité des vents alizés, l’incandescence des rayons de soleil et la main -d’oeuvre des haitiens. Sa politique Agro- Constructivisme, aussi vraie, telle il l’a comprise, comme le Sénateur Louis Déjoie avait voulu introduit la sienne: “La Politique de la Terre, la Seule, la Vraie”. Le Président Jovenel Moïse peut et doit indubitablement: Moderniser et Régénérer l’Agriculture Nationale et ses Corollaires. Révaloriser le bien- fondé de l’Economie Haitienne, en désarroi depuis des décennies. Rapatrier la main- d’oeuvre haïtienne, dispersée de par le monde, pour le bien- être du citoyen haïtien . Voilà en quoi, la Caravane du changement se trouve engager. Pourquoi ne pas se joindre à ses efforts. Jovenel Moïse est un Président pas comme les autres et ce bonhomme de Président va édifier le monde entier et c’est la raison pourquoi nous optons le Prix Nobel, dans un avenir pas trop lointain. Qu’il en soit ainsi!
Mr. Salomon, je voudrais pas passer le reste de la soirée à démonter votre antithèse démagogique, ligne par ligne , phrase par phrase. Vous aviez exhibé une rupture d’engagement, voire de trahïson en vous conduisant de la sorte. Je vous en fais grâce faute de temps. Personne ne va vous empêcher de paufiner votre image d’homme et de Sénateur de la République, ni de séduire ou d’arlarmer les “Arnacho-Populistes” et les politiciens traditionnels recyclés desquels vous faites parti. Vous dites que vous n’êtes pas méchant, vous l’êtes, ; vous dites que vous êtes un allié sûr du gouvernement, vous ne l’êtes pas. Ne persister pas dans l’erreur, Sénateur Salomon, vous faites le jeu de l’autruche.

Patriotiquement,
Fritz E. Joseph (Jef)




Jul
07
2017

Brésil: prisonnier la nuit, député le jour




Brasilia – Celso Jacob se lève tous les jours à cinq heures dans sa cellule de la prison de Papuda, près de la capitale Brasilia, et attend la voiture qui le conduit sur son lieu de travail: la Chambre des députés.

Si nombre de parlementaires au Brésil sont écroués ou sous enquête, le député Jacob vit une situation exceptionnelle.

Il a été condamné à sept ans de réclusion dans un régime de semi-liberté qui lui permet de voter les lois, participer aux débats et apporter son soutien à la coalition gouvernementale du président Michel Temer.

Mais le soir et le week-end, il est confiné entre les quatre murs de sa cellule qu’il partage avec deux autres prisonniers dans la prison de Papuda, sans régime de faveur.

“Ceux qui me connaissent, et dans ma ville ils me connaissent bien, souffrent avec moi”, dit-il à l’AFP lors d’un entretien dans son bureau à la Chambre des députés. “Et ceux qui ne me connaissent pas pensent que je suis un voleur de plus, un autre qui a détourné (des fonds publics). Il est difficile de séparer le bon grain de l’ivraie”.

“Les gens disent: +Ah, un prisonnier qui travaille!+”, ajoute cet homme anxieux et intarissable qui ne souhaite pas être filmé au sein du parlement. “Je me défends. Je peux inverser le cours des choses”, assure-t-il.

A 60 ans, Celso Jacob avait atteint le faîte de sa carrière politique. Après deux mandats de suppléant, il était devenu député le 1er janvier dernier. Une promotion obtenue grâce à un jeu de chaises musicales, après la destitution d’Eduardo Cunha, ex-président de la Chambre, qui purge aujourd’hui une peine de 15 ans de prison pour corruption.

Mais le 6 juin a été un jour funeste pour Celso Jacob: il a été arrêté à l’aéroport de Brasilia. La Cour suprême venait de confirmer sa condamnation pour avoir falsifié en 2002 une loi et décrété l’état d’urgence dans la ville de Tres Rios dont il était le maire, dans l’Etat de Rio de Janeiro, afin de faire construire une crèche sans lancer d’appel d’offre.

M. Jacob reconnaît des erreurs “techniques” et dit avoir été mal conseillé. “Dans les milieux juridiques, il y a une grande perplexité au sujet de cette condamnation”, assure cet économiste de formation spécialisé en éducation.

– Saisi de peur –

La sentence ne pouvant faire l’objet d’un appel, M. Jacob espère que de nouveaux témoignages permettront la réouverture de son dossier.

Mais la situation actuelle du Brésil ne lui facilite pas la tâche.

La classe politique est sous un feu roulant d’accusations de corruption qui ont déjà jeté derrière les barreaux députés et hommes d’affaires en vue. Les accusations atteignent désormais le président Temer lui-même.

“Nous vivons des temps difficiles en politique, parce que nous sommes au milieu de dénonciations, d’importants détournements d’argent (…) Dans des conditions normales, il ne se serait rien passé me concernant”, affirme M. Jacob.

Le député, qui fait partie des commissions de l’Education et des droits de l’Homme de la chambre basse, avoue avoir été saisi de peur le jour où il est entré à Papuda, où sont incarcérés 5.487 reclus, à environ 30 kilomètres de Brasilia.

“Ce n’est pas un endroit recommandable”, estime M. Jacob.

Il se dit très sollicité par ses compagnons d’infortune pendant les week-ends, lorsqu’il reste dans l’établissement pénitentiaire. “Ils me demandent de l’aide pour que j’étudie leur cas”.

Le député-prisonnier Jacob ne peut se déplacer sans informer les autorités de ses mouvements, y compris quand les sessions parlementaires débordent sur des horaires de nuit. Faire les courses lui est interdit, de même que toute activité sociale et visite à sa famille, qui peut en revanche aller le voir à la Chambre.

Il dit faire confiance à la justice et s’appuyer sur sa foi en Dieu.

Mais il tient ses comptes de près: pour chaque période de trois jours travaillés est déduit un jour de détention. A ce rythme, il ne devrait plus dormir en prison quand il aura effectué un sixième de sa peine — soit un an et deux mois.

“Je vais devoir faire 10 mois (en prison) pour passer au régime ouvert” de détention, espère-t-il.




Jul
07
2017

VIDEO: Quand la première dame polonaise snobe Donald Trump




C’est le genre de situation inattendue qui a le don d’agacer sérieusement. Donald Trump, en déplacement en Pologne jeudi 6 juillet, a pris un vent mémorable de la part de la femme du président polonais. Alors que le locataire de la Maison-Blanche lui tendait la main, Agata Kornhauser-Duda l’a snobé, sans doute involontairement, pour d’abord saluer Melania Trump. Le visage figé de Donald Trump dans cette séquence en dit long sur sa surprise, voire son énervement, d’avoir été ignoré de cette manière.


Quand la première dame polonaise snobe Donald… par LePoint




Jul
06
2017

Pozisyon LAKOU Sou sa kap Pase nan Fakilte etnoloji




Pozisyon LAKOU sou deklarasyon swadizan pwofesè Jhon Picard Byron fè nan dat 22 jen 2017 la
Lakou salye tout kominote inivèsite Leta a ak tout lòt sektè nan sosyete a kap batay pou yon sosyete san fòs kote. Yon lòt fwa ankò Lakou renouvle detèminasyon l pou l toujou goumen pou bon jan refòm fèt nan ansèyman siperyè nan peyi a, patikilyèman anndan inivèsite Leta kote nou menm n ap etidye. Paske nou kwè se sèl yon refòm ki mete an valè prensip otonomi ak demokratizasyon ILA kap pèmèt li ranpli tout bon vre misyon l nan ede l analize pwoblèm yo epi ede chèche bon jan solisyon syantifik pou yo.
Se nan kad batay n ap mennen an ki fè yon gwoup ansyen militan tankou ansyen responsab depatman antropoloji ak sosyoloji nan fakilte etnoloji, aprè zak yo fin fè nan inivèsite a pou rive nan fakilte Etnoloji pa wont, nan dat 22 jen ki sot pase a, monte nan laprès pou kalifye Lakou kòm yon òganizasyon kriminèl. Yon nouvèl ki choke tout sosyete a ki pa sispann poze nou kesyon paske yo rete kwè nan lide Lakou a.
Nou menm nan Lakou se nan mòd Inivèsite ki makònen ak kòz sosyete a nou kwè, e se pou li n ap batay. Se poutèt sa patizan “Statu quo” yo ki pran Inivèsite a annotaj, konsidere l kòm yon eritaj, kòm yon byen prive, pa janm vle tande koze refòm andann inivèsite a. Paske pou yo, koze refòm sa menase pouvwa yo, pandan inivèsite a ap kraze nan men yo. Sa ede nou konprann poukisa John Picard Byron fè kalte deklarasyon tèt chaje sa nan yon konferans pou laprès, lè li trete Lakou òganizasyon kriminèl. Yon fason pou l eseye jistifye zak kriminèl, ansyen dwayen Jean Yves Blot fè sou kamarad nou Gourgeder, jou ki te 12 jen an. Nou konprann panik ki lakay pwofesè a ki fè li paka kenbe sanfwa l, kidonk li oblije ap depale, konpòte l an moun fou.
Men tou nou pran trè oserye deklarasyon l lan, lè n konnen ki konsekans mòd akizasyon sa yo konn genyen sou moun ki pran angajman pou batay pou chanjman anndan peyi a. Nou pa bliye kò asasinay ki konn fèt sou moun ki konn ap mennen lit sa yo anndan sosyete a.
Jounen jodia inivèsite a fin kraze pandan pwofesè Picard pa janm epanye tèt li kòm konplis nan Kan moun kap kraze ILA. Depi yon oganizasyon ap fè rezistans, ap revandike move kondisyon ledikasyon ak magouy Gwoup Picard a nan Fakilte etnoloji, yo kalifyew òganizasyon kriminèl. Ak deklarasyon sa, nou konprann pi byen poukisa aprè ven lane, inivèsite leta tonbe nan kalite degraba sa. Nan sans sa n ap poze pwofesè Picard kesyon sa yo douvan Lasosyete. Kouman l te kite tèt depatman Antropoloji ak sosyoloji? Sou ki baz li reprezantan pwofesè Etnoloji yo nan konsèy la? Alòs pa gen okenn pwofesè kite okouran. Fòk nou di se anba anpil batay etidyan Etnoloji rive derasinen Monche Picard nan tèt yon depatman kote menm yon kou li pat ka fè. Sa ki vle di Picard pase plizyè lanne ap kochi lespri pitit pèp la. Sou baz sa a eske yon moun ki ap kochi lespri moun pa pi kriminèl pase yon òganizasyon kap batay pou bon kondisyon etid nan peyi a? Yon lòt fwa nou pwa l prezante lide Lakou a Picard ak tout gwoup li yo vle detwi paske moun sa yo pa kwè nan chanjman.
Ki sa ki Lakou a?
Nap fè tout moun konnen Lakou se yon òganizasyon etidyan ak pwofesè pwogresis ki pran nesans nan fakilte etnoloji nan lane 2014. Tankou tout lòt òganizasyon ki nan espas inivesite a, Lakou pa yon òganizasyon politik, se yon òganizazsyon sosyal ak kiltirèl kap chèche konprann pi byen gwo wòl motè Lakou yo jwe nan konstriksyon idantite, solidarite ak rezistans nan milye popilè yo, patikilyèman, nan milye peyizan nan batay kap mennen depi lakoloni jouk pou rive jounen jodi a. Aktivite Lakou reyalize nan fakilte etnoloji jiskaprezan se konferans, aktivite kilirèl (Vandredi Lakou yo), semèn teyat popilè, semèn dans tradisyonèl ak popilè. Lakou se youn nan oganizasyon nan fakilte a ki bay fòmasyon manm yo yon plas fondalnatal nan fonksyonman l. Nou rete kwè si pwofesè Picard bezwen konnen sa ki Lakou a, li te ka mande lòt pwofesè osinon ansyen Dwayen Blot, ki li menm omwens you fwa te patisipe nan konferans Lakou yo nan semèn teyat popilè nan lane 2015. Anpil pwofesè ak lòt pwofesyonèl pwogresis nan peyi a patisipe nan fòmasyon, Konstriksyon òganizasyon Lakou. Li klè Lakou se youn nan oganizasyon ki pa dakò ak eleksyon chanpwèl ki mete Deshommes nan rektora. Li se youn nan oganizasyon tou ki pat dakò tou jan eleksyon yo pase nan Fakilte etnoloji pou Jean Yves Blot ka vin dwayen. Zak kriminèl 12 jen an sou Jhon Gourgueder Jean, montre l li pa gen moral, ni kapasite pou l dwayen yon fakilte enpòtan tankou etnoloji. Menm jan Lakou konprann byen pouki sa se Jhon Picard Byron ki vin delege pwofesè etnoloji nan Konsèy la. Se yon plan byen monte kote yon ansanm pwofesè vin tounen atache, eskadwon lanmò rekte Deshommes yon mannyè pou kraze sèl espas moun ki soti nan Lamas genyen pou deboulonnen lespri yo.
Vle pa vle fòk Goug jwenn jistis
deklarasyon sa a montre popilasyon an, medya yo, kominote inivèsite a ekip dirijan sa yo genyen yon sèl bagay yo fò ladan l, se bay manti, kriminalize, dyabolize tout ti jefò kritik etidyan, pwofesè, manm pèsonèl ki progresis ap fè pou chanje figi inivesite Leta a. Deklarasyon malfektè sa a montre, pa gen anyen moun sa yo, ki di yo se pwogresis, ki gen òganizasyon politik ak lòt entèlektyèl kap pran defans yo ka garanti sosyete a ak etidyan an patikilye. Yo prè pou fè nenpòt aksyon pou kenbe eta Inivèsite Leta a jan l ye la, jis paske yo vle rete otorite, chèf. Lè swadizan pwofesè a kanpe li di you gwosè pawòl konsa, sa montre klè kou dlo kòk tout lòt sa l di yo, ni li, ni ansyen dwayen Blot sou zak kriminèl 12 jen an, se manti. Se sak fè Lakou di wè pa wè fòk etidyan Jhon Gourgueder Jean, ki se manm Lakou, jwenn jistis ak reparasyon. Si pouvwa te ka kenbe nan manti, nan fè move zafè, move propagann, zak represyon Divalye ak tout lòt pouvwa kriminèl nan ti peyi yo tap la pi rèd. Li enpotan pou popilasyon an konprann, youn nan pi gwo riz kriminèl yo an jeneral, lè lajistis vle mete yo anba kòd, yo pran pòz yo fou. Nou gen enpresyon se sa kap pase la ak deklarasyon ansyen chèf depatman an Jhon Picard Byron. Men li klè listwa gen pou jije l pou anpil dezòd, konplis nan krim finansyè kap fèt nan ILA, magouy ak jan li menm ak zakolit li yo pran tèt fakilte etnoloji pou yo fè sa yo vle, sof ansèyman kalite kise misyon enstitisyon sila. Fòk Picard, Blot ak tout lòt konplis yo pa bliye, Lakou kòm òganizasyon ki fome anmajorite ak etidyan ki nan fakilte etnoloji, konn tout pwofesè yo byen. Batay la pap kanpe. Si gen pou youn gen pou tout. Yon jou Listoryen ak jounalis va ekri kite pou di Lakou a se baz rezistans kont tout move zangi tankou Pwofesè goch dwatye Jhon Picard Byron.
Lakou se : Solidarite, Rezistans, ak Respè.
VIV Jistis pou kamarad nou GOUG!
VIV refòm inivèsite Leta a
Viv revandikasyon òganizasyon pwogresis ki nan Inivesite leta a.
Ewa nèg kap batay pa mouri.